[ce n'est qu'un au revoir.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ce n'est qu'un au revoir.]

Message par Rackam Frost le Mer 26 Avr - 16:17

"La vie est courte, le mal et le bien y sont inutiles à quiconque ne veut plus que le repos. Traitez-moi comme un mort. Ne laissez pas insulter ma tombe, mais n'y mettez pas d'épitaphe, je suis bien comme cela."
[Georges Sand]

Les derniers volontaires étaient partis. Seul restait le Lion qui regardait la ville par la fenêtre de son bureau. Il savait qu'il n'aurait aucune issue.. Il s'était sciemment isolé à la mairie de la ville et attendait. L'ombre se trouvait derrière lui.

"Tu as fais ce que je t'ai demandé?"
"Oui Rack!"
"Bien, tu sauras quoi faire quand ce sera fini."

Il se retourne et fait face au norvégien. Nul besoin de se parler entre eux, ils se connaissent depuis bien trop longtemps pour en rajouter dans la dramaturgie qui se prépare. L'ombre lui avait été loyal depuis le début de leur rencontre. personne ne pouvais sa targuer d'avoir comme bras droit un homme plus fidèle. Mais il était temps pour eux qu'il se sépare. Et avant ça, le diable avait prévu une dernière danse.

Il se servit un verre de whisky, le dernier verre avant d'aller rejoindre ses ancêtres. Il le sirotait doucement, et avait pris place dans un fauteuil confortable. Il se mémorisait les derniers jours qui avaient précédé celui ci.


L'ordre de faire évacuer le peu de volontaires restant suite à la traîtrise d'un ordre qui n'avait plus rien d'honorable. Ils avaient faillit honteusement en faisant les morts alors qu'il leur restait une dernière mission à accomplir. la décision fut prise d'évacuer donc ceux qui restaient loyalement ceux qui avaient été mis en danger par la traîtrise du saint Sépulcre. Et maintenant le Lion était là seul et attendait patiemment

Il n'eut pas à attendre longtemps.


"Rackam Frost!... Rackammmm Frostttt!!!!"

Le sourire aux lèvres, il se leva et se rendit à la fenêtre. Elle était là. Il la regardait avec des yeux brillants. Puis quitta la fenêtre et alla la rejoindre accompagné de l'ombre. Il la fixe et voit dans son regard toute sa détermination. Le sourire en coin, il incline la tête de côté.

"Voici le jour tant attendu Samsara Lyce."

_________________
avatar
Rackam Frost

Messages : 75
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 44
Localisation : Prêt de ma rebelle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ce n'est qu'un au revoir.]

Message par Samsara Frost le Mer 26 Avr - 16:37

Décidément le destin avait décidé de lui pourrir l'existence pour le restant de sa vie apparemment, alors certes elle s'ennuyait, se lassait de la tranquillité qui régnait dans la ville...mais jamais, ô grand jamais la jeune femme n'aurait pensé, imaginé un seul instant qu'on la sortirait de sa torpeur, de son ennui quotidien par une missive que lui avait remis en mains propres la veille, le chien de Rackam.

A la lecture du parchemin, une seule chose lui envahie l'esprit, ce jour serait peut-être son jour de chance, la chance unique de se retrouver toute seule avec lui ! Un face à face avec l'homme qui avait donné l'ordre jadis à son sous-fifre de la torturer sans ménagement, et, depuis là, la jeune femme c'était promis d'avoir sa tête.

Traversant la place à grand pas sous un soleil bien présent et rayonnant, cette dernière étonnamment ne portait pas sa cape, et donc n'était pas capuchonnée comme à son accoutumée, pourtant, peut importait la saison, Sam portait toujours sa cape pour pouvoir se fondre entre les badauds, pour une raison ou une autre, son visage n'était visible que si elle le souhaitait et uniquement...mais ce jour là, la Lyce n'était vêtue que d'une chemise blanche, de longues braies noire, ses hautes bottes ou elle dissimulait de chaque coter bien glissées dans la matière ses jumelles, ses lames.

La Mairie ce trouvait droit devant, encore quelques pas pour atteindre l'endroit ou se trouvait le dernier des salopards, seul ! Et oui...le soit disant Grand Capitaine des armées présentes en terres Angevines était seul, les rats de royalos avaient quitté le navire prestement, les uns après les autres, Samsara avait entendu que certains avaient été évacués, d'autres, les plus lâchent étaient partis la queue entre les jambes. Il ne restait plus que Rackam Frost !

Une fois devant les murs de la bâtisse, son regard fixait le haut, là ou s'en doute créchait le dernier des royalos, la jeune femme hurla à pleins poumons le nom de son pire ennemi. Sans attendre une silhouette se forma derrière la fenêtre, campant sur ses deux jambes, statique, droite comme jamais, Sam attendait impatiemment qu'il ce pointe, un vif regard autour d'elle, personne le calme pour seul témoin de ce moment là.

Attendant le Frost, elle ressortit la missive de sa ceinture, la dépliant, ramenant vite fait ses yeux dessus, relu la courte chose écrite...


 ** Samsara Lyce,

L'heure de vérité.
Ce temps que tu as tant attendu est venu. Je t'attend sur la place de la mairie.

R.F.**


Chiffonnant la missive la gardant dans son poing fermé, plissant les yeux, apparaissait devant-elle le maître et son chien. Le peu de fois qu'elle avait pu l'approcher ce n'était qu'avec une seule et unique envie, celle de le tuer, la Lyce le lui avait promis que tôt ou tard elle lui arracherait, lui prendrait son cœur, il ne restait plus qu'à savoir si ce jour serrait le bon, s'il serait favorable à la rebelle pour en finir avec ses tourments, dont la cause n'était autre que lui, Rackam Frost...une chose était sure, la jeune femme était prête à tout pour l'anéantir, et à jamais !

Il parle le premier en la regardant, un air presque trop tranquille, trop serein...



"Voici le jour tant attendu Samsara Lyce."


Méfiance fut la première chose qu'elle pensa, ne bougeant pas, se tenant à deux, trois pas d'eux. Relevant son bras doucement, Samsara lui envoya droit devant ces bottes la missive, elle était nerveuse certes mais tentait tout pour ne pas le laisser transparaître, mais difficile de contrôler une haine, une colère aussi gangreneuse que l'était la sienne, alors cette dernière lui répondit sans perdre plus de temps, ignorant son acolyte...

Rackam Frost...tu voulais me voir ?! Me voilà ! Que veux tu ? ....Tu te sens seul ? Orphelin de tes comparses couards et de ta couronne qui n'est guère mieux, qui ce sont barrés te laissant là à te démerder seul !

A son tour penche la tête légèrement...

Alors  c'est quoi ce jour tant attendu ?! Vas-y ! Parle ! La seule chose pour la qu'elle je me suis pointée ice lieu...plisse les yeux...c'est pour voir, savoir à quel point un minable comme toi....en fait oui, savoir ce que tu me veux et qu’elles fabulations tu serais capable de me sortir pour sauver tes fesses de royalos !

Elle le fixe...se tait, son cœur battant la chamade, il faut le reconnaître.

_________________
avatar
Samsara Frost

Messages : 65
Date d'inscription : 25/04/2017
Localisation : Entre Les Mains Du Diable...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ce n'est qu'un au revoir.]

Message par Rackam Frost le Mer 26 Avr - 16:38

Rackam Frost...tu voulais me voir ?! Me voilà ! Que veux tu ? ....Tu te sens seul ? Orphelin de tes comparses couards et de ta couronne qui n'est guère mieux, qui ce sont barrés te laissant là à te démerder seul !

Le Lion la dévisage et sourit en coin. Derrière lui se trouve l'ombre.

"Burn laisse nous, c'est entre elle et moi maintenant. "

L'ombre se recule secouant la tête. Il ne fera rien car il en reçu l'ordre. Ça pourrait vous paraître étrange non? Mais celui qui a vu l'ombre lors de la naissance de Jax Black frost, trouverait ceci digne de lui et de sa loyauté envers le maître.

Les voilà seul... La rebelle et le Lion et lui sourit. Il finit par lui répondre en retard mais avec une certaine provocation. Comme si ce qu'il disait au Loup était bien plus important que ce qu'elle demandait elle. Le Lion lisait clair dans les yeux de la rebelle et ses azurs devaient également en dire beaucoup à cet instant.


"En effet me voilà bien seul. Il rit doucement... Et dire que l'Anjou va vous revenir à cause d'une bande ce couards qui n'ont pas été capable de rester seulement dix jours de plus. Il secoue la tête et fait mine d'être désespéré... Bon dieu, à croire que la Couronne qui s'apprête à changer de tête attire plus l'attention, de ce qui s'est passé ici. *joints ses mains gantées en les claquant... Enfin!... L'aventure s'arrête là un peu en queue de poisson et je tenais malgré tout tenir ma parole à celle qui pour moi fut la personne la mieux placé pour me juger et à me faire subir la sentence qu'elle aura choisi. "

Alors c'est quoi ce jour tant attendu ?! Vas-y ! Parle ! La seule chose pour la qu'elle je me suis pointée ice lieu...plisse les yeux...c'est pour voir, savoir à quel point un minable comme toi....en fait oui, savoir ce que tu me veux et qu’elles fabulations tu serais capable de me sortir pour sauver tes fesses de royalos !

Il rit de bon coeur.

"Je t'ai déjà Samsara, ton âme tu me l'a donné dès que tu as plaqué cette dague sur ma gorge.... Tu te souviens? "

Il incline la tête de côté et la fixe.

"Que dirais tu de me prendre quelque chose en contre partie? Que dirais tu d’essayer de me prendre mon cœur si tu en as le courage? "

Il la toise avec un certain amusement et sort une dague et lui tend.

"Tu la reconnais? Il la fixe et se recule de deux pas et lui jette la dague à ses pieds. ... Elle est à toi et je suis là pour l'ultime combat entre toi et moi.. ne penses tu pas qu'il est temps d'en finir avec toute cette merde? "

Il baisse la tête légèrement mais sans la quitter du regard ses azurs vires à l'ébène.

"Je t'offre le mot de la fin Samsara."

_________________
avatar
Rackam Frost

Messages : 75
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 44
Localisation : Prêt de ma rebelle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ce n'est qu'un au revoir.]

Message par Samsara Frost le Mer 26 Avr - 16:41

Il souriait penaud, il fallait quand même reconnaître à ce dernier qu'il était plutôt le genre difficile à ébranler, il semblait garder une assurance consternante. Mais bon, peu importait à la rebelle les états d'âmes de ce dernier, rien à foutre de son sourire, comme de son regard se voulant tantôt docile tantôt menaçant.

Rackam demanda à son chien de se barrer, la jeune femme lâche à son tour un semblant de sourire en coin, peut-être bien que la chance allait finalement se mettre de son coter, enfin.

Les voilà face à face, ente eux rien pour les distancer, personne pour s’interposer, l'homme prenant  un ton ironique de provocation...


"En effet me voilà bien seul. Et dire que l'Anjou va revenir à cause d'une bande de couards qui n'ont pas été capable de rester seulement dix jours de plus. Bon dieu, à croire que la Couronne qui s'apprête à changer de tête attire plus l'attention, de ce qui s'est passé ici.  Enfin!... L'aventure s'arrête là un peu en queue de poisson et je tenais malgré tout tenir ma parole à celle qui pour moi fut la personne la mieux placé pour me juger et à me faire subir la sentence qu'elle aura choisi. "
L'arrogance dans ces propos ne faisait que redoubler la haine montante qu'éprouvait déjà Sam  contre lui, tout en joignant ces deux mains de cuir vêtu, les claquants presque sous le nez de la Lyce, mais que cherchait-il ? Que voulait-il vraiment ? L’intimider, la faire reculer...et bien, si c'était le cas il se trompait pas une fois mais deux le Frost ! Il était à sa portée ! Elle ne reculerait pas, pas cette fois, cette journée serait la dernière, pour lui...ou pour elle...mais l'un ou l'autre ne reverrait plus jamais le jour ce lever, plus jamais.

Samsara se tenant toujours à une distance raisonnable ni trop, ni pas assez, levant un sourcil...

Tu ne peux que t'en vouloir à toi même ! Vous êtes venus piétiner nos terres avec vos grandes gueules de royalistes, et résultat vous avez non seulement échoués mais vous n'avez pas d'autre choix que de vous barrer !

Elle lui fait un geste affirmatif de sa tête en la dandinant légèrement., posant son index sur sa poitrine...

Voyez vous ça...moi ? Moi je serais cette personne dont tu causes Rackam Frost ?...elle regarde l'homme de haut en bas et de bas en haut...Mmmh ?...Mais c'est tout choisi rassure toi je...

Mais non ! Impossible de terminer sa phrase, qu'il poursuit, ne tenant aucun compte de ce qu'elle venait de lui balancer.

"Je t'ai déjà Samsara, ton âme tu me la donner dès que tu as plaqué cette dague sur ma gorge.... Tu te souviens? Que dirais tu de me prendre quelque chose en contre partie? Que dirais tu d’essayer de me prendre mon cœur si tu e as le courage? "
L'homme ne la quitte pas du regard, mais elle non plus, c'était yeux dans les yeux que déjà un duel commençait à pointer. À s'engager entre les deux ennemis.

Bien sur que cette dernière ce souvenait de ce jour, ou en taverne elle était tombée sur lui, ou il l'avait traitée d'esclave, ou il se ventait d'avoir donné l'ordre à son bâtard de chien de la marquer à la lame sur sa chaire en tant que telle. Il avait raison, ce jour là elle avait donné son âme au diable sans même le comprendre, lui faisant promesse de le tuer, qu'un jour ils se retrouveraient tout les deux, seuls, et que ce jour là elle le tuerait même sans lame en lui arrachant le cœur de ses mains, si toute fois le salopard en avait un...c'était ces mots là qu'elle lui avait dit, mais, trop imbu de sa personne il en avait rit à se satisfaire amplement, d’où oui, la rebelle lui avait plaqué sa dague sous la gorge en appuyant...mais il n'avait même pas eu une once de peur dans son regard, rien, imperturbable ce dernier affichait même de la satisfaction. S'en était rester là, trop facile de lui trancher la gorge alors qu'il souriait. Ce que voulais Sam c'était voir la peur dans son regard, qu'il ressente que sa vie se terminait par la main de la Lyce.

Elle lui avait simplement dit... » Qu'un jour viendrait ou son sourire s'éteindrait à tout jamais... »


La voix de Rackam la ramène à l'instant présent, en lui tendant une dague.

"Tu la reconnais?  Elle est à toi et je suis là pour l'ultime combat entre toi et moi.. ne penses tu pas qu'il est temps d'en finir avec toute cette merde? Je t'offre le mot de la fin Samsara.  "

Sans la quitter du regard il se recule lui jetant la dague à ses pieds, le regard de l'homme est aussi noir que les ténèbres peuvent l'être lorsqu’on les voient voulant vous happer. Samsara le regarde également, puis rapidement jette un œil vers la lame à ses pieds, remonte les yeux vers lui...

Te prendre ton cœur dis tu ? Que veux tu que je fasse d'un organe pourri par le néfaste ?!

La vérité, c'est que soudain la rebelle avait du mal à vraiment rester sereine, non pas à cause de sa haine pour lui, de sa rage et soif de vengeance, non pas seulement, elle était perturbée, déstabilisée ne sachant pas trop, ne comprenant pas trop ce qu'il cherchait vraiment en dehors de ce faire dépecer, et si tout cela n'était qu'un piège, une façon couarde à nouveau de se jouer d'elle pour la finir comme promis par le bourreau sous les ordres de ce dernier.

Alors avec prudence, sans le quitter des yeux, s'abaissant doucement empoigne la dague par terre  entre ses doigts se redressant rapidement. Une inspiration, une expiration contrôlée, se ressaisissant malgré la tension palpable à ce moment là, d'une voix maîtrisée et calme...


Le problème, vois-tu...c'est que de t'arracher ton cœur comme je te l'avais promis...cela ne m'étonnerait même pas qu'il puisse continuer à battre ! Il est fétide et mauvais, dur et sans humanité...

La jeune femme baisse une seconde la tête, fixant la dague, serrant encore davantage son poing sur le pommeau...relève ses yeux clairs mais d'une totale insensibilité face à lui, l'ennemi, son ennemi.

Tu m'offres ?? Tu ne m'offres rien du tout Rackam Frost ! Je vais te crever ! Te planter ta propre lame dans ton cœur d'ignoble !

Elle déglutit, certes Sam était une guerrière, le courage ne lui faisait pas défaut, mais là, la chose était différente, elle ne devait en aucun cas se louper...ou alors à coup sur ce serait elle qui trépasserait...

Le mot de la fin...c'est que tu vas mourir seul ! Sur ces pavés que tu as piétinés sans aucune retenue ni morale, tu vas trépasser et te vider de ton sang comme un animal, une charogne dont on n'a que mépris pour elle ! Je serais le dernier visage que tu verras avant de rejoindre les enfers Rackam Frost, là ou est ta place ! Ta vrai place !

Plus sa haine se déversait en paroles contre lui, plus la jeune femme se sentait monter en puissance, en assurance, comme si une force sur humaine l’envahissait entièrement.
 
S'avançant face à lui, ses bras tendus le long de son corps, le regarde, le fixe...encore quelques pouces à peine pour l'atteindre, le cœur de la rebelle s'accélérant comme jamais, l’adrénaline la poussant vers sa proie, ô certes ses entrailles, ses tripes étaient nouées au point d'en avoir mal, pourquoi ? Impossible de vraiment définir le pourquoi, peut-être tout simplement parce qu'elle avait comme l'intuition que en ce jour un drame allait ce jouer sur la place de la grande ville d'Angers, devant les portes de la Mairie prise par l’assaillant.

_________________
avatar
Samsara Frost

Messages : 65
Date d'inscription : 25/04/2017
Localisation : Entre Les Mains Du Diable...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ce n'est qu'un au revoir.]

Message par Rackam Frost le Mer 26 Avr - 16:42

Il l'écoute et la regarde avec ce sourire qui ne s'enlève pas de son visage. Il est calme totalement serein en fait. Il sait ce qui va se passer et il attend ce moment avec une certaine impatience.

Se faire trahir par ceux qui sont être censés être de leur côté. La Couronne vacille encore une fois et cette fois il est las. Un duc fantôme qui spécule du pain acheté au Bretons, qui part avec une belle somme sur lui . Un ordre royal qui ne pense plus qu'à magouiller et faire de la politique censée être interdite pour eux. Un pseudo chevalier qui s'amusait à faire chanter certains membres de son ordre parce que trop proche du Lion. Et c'est lui qui ne cessait de pleurnicher pour un quignon de pain alors qu'il avait les bourses pleines et qu'il spéculait avec l'angevin. Nous pourrions en dire tellement sur ce bouffon. Mais aujourd'hui, le diable est las et en face de lui se trouve cette personne qui le délivra de toute cette merde.


Le mot de la fin...c'est que tu vas mourir seul ! Sur ces pavés que tu as piétinés sans aucune retenue ni morale, tu vas trépasser et te vider de ton sang comme un animal, une charogne dont on n'a que mépris pour elle ! Je serais le dernier visage que tu verras avant de rejoindre les enfers Rackam Frost, là ou est ta place ! Ta vrai place !

Il rit à l'entendre et dodeline de la tête. Il vois sa main se crisper sur la dague et il en sentirait presque sa peur. Oui facile à dire de vouloir prendre le coeur d'une personne mais tellement plus difficile à le faire n'est ce pas?

"La mort ne me fait pas peur. Et il est temps que l'esclave se libère du diable. Mais j'emmènerais ton âme là ou je devrais aller et je ne serais donc plus seul. Tu seras avec moi... pour l'éternité... Esclave."

Il redressa sa tête puis écarta les bras

"Viens et finis en si tu en a la courage."

La mort n'est rien pour lui juste la fin d'une page qu' on en tourne avant de refermer le livre.

_________________
avatar
Rackam Frost

Messages : 75
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 44
Localisation : Prêt de ma rebelle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ce n'est qu'un au revoir.]

Message par Samsara Frost le Mer 26 Avr - 16:43

Et ce dernier rit de ses propos ! Il ose encore rire de la voir en colère, hors d'elle et prête à l'affronté malgré une certaine peur qui je pense serait normale, et commune à tout un chacun s'ils se retrouvaient à sa place, face au pire, au pire ennemi qu'il leur est été donné de rencontrer au cours de leur vie. Chose positive dans la moquerie qu'il tenait face à elle, cela décuplait sa haine, son acrimonie, la volonté de l’achever une bonne fois pour toute et cela définitivement !

"La mort ne me fait pas peur. Et il est temps que l'esclave se libère du diable. Mais j'emmènerais ton âme là ou je devrais aller et je ne serais donc plus seul. Tu seras avec moi... pour l'éternité... Esclave. Viens et finis en si tu en a la courage."
Il parle encore, mais cette fois la Lyce ne retiens que des bribes qui percutent son ouïe avec violence, ça lui fait mal au plus profond d'elle, sa l’ébrèche, lui remuant les entrailles rageusement.

Sa tête se baisse légèrement, sa chevelure se rabattant sur les deux coter de son visage virant à l'animosité, mais ses yeux, eux restent relevés vers celui qui lui fait face...sa voix est calme, elle ne gueule pas, ne hurle pas...

La mort ne te fais pas peur...et bien tout comme toi tu ne me fais pas peur ! Je vais te montrer ce qu'est le courage salopard ! Le vrai courage ! Celui que toi et les tiens ne possédez pas !

Il se tient juste à la bonne distance, peut d’efforts seront nécessaires pour l'atteindre, le tuer comme il le mérite, sans pitié sans indulgence ni humanité...c'est ce qu'il mérite un point c'est tout, c'est on ne peu plus clair dans l'esprit de Samsara.

Puis dans sa tête encore la voix, la voix de l'homme l'envahie, résonne, avec pour seul mots « Esclave, esclave, esclave... »


Il écarte ces bras de part en part, comme prêt à être crucifié, à être abordé par toute l'impétuosité de la rebelle. La suite...la suite ce passe comme au ralentit, comme si le temps restait suspendu au bout de la lame entre les mains de la jeune femme. S'élançant avec férocité sur lui, dans une brutalité effarante, un degré extrême de non contrôle. Cette dernière ne calcule plus rien, même pas les têtes de badauds qui ne comprenant certainement pas de quoi il s'en revenait, s'arrêtaient avec stupeur.

Ses deux mains refermées sur le pommeau de la dague, hurle de toutes ses forces...


JE NE SUIS PAS TON ESCLAAAAAAAAAAAVE !!!!! JAMAIS ENFOIRE !!!!

La rebelle se jetant sur lui, lui qui ne bougeait pas, lui la laissant venir, l'atteindre sans même sourciller. Mais le choc du corps à corps fût si violent que tout deux vacillent, perdant l'équilibre au même temps, Rackam le premier touchant les pavés, dans un son lourd quand son dos touche le sol, la jeune femme le suivant dans la chute, se retrouvant sur lui, le chevauchant à hauteur de ces cotes, mais pas une seconde d'arrêt, d'attente. Samsara relevant rapidement ses bras au dessus de sa tête, les rabattant sur le torse de Rackam....alors coïncidence ou pas, chance ou pur hasard comment savoir ?....Le fait est qu'elle enfonce la lame de toutes ses forces dans la cage thoracique de l'homme, dans son cœur. Se cambrant en avant appuyant, enfonçant encore, et encore comme une possédée de ses deux poings refermés sur le pommeau, terminant par enfoncer la dague jusqu'à sa garde, criant...

CREVEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !!!!

La rebelle est complémentent dans un état second...ne pouvant maîtriser sa détermination à vouloir le tuer, lui enlever la vie et pour de bon.

Plaqué l'un contre l'autre, corps contre corps...le ciel s'assombrit au dessus de ces deux êtres...bon ou mauvais signe.

_________________
avatar
Samsara Frost

Messages : 65
Date d'inscription : 25/04/2017
Localisation : Entre Les Mains Du Diable...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ce n'est qu'un au revoir.]

Message par Den Norske le Mer 26 Avr - 16:44

L'ombre regarde sans agir. Les ébènes regarde le Lion tomber et la rebelle sur lui lui planter la dague en plein cœur. il inspire doucement et ferme les yeux un instant. Il attrape les brides des deux chevaux et s'avance vers eux ensuite. Une tâche carmine coule de sa chemise du lion et se repend sur le côté du corps.

"Te voilà libre, et je dois emmener le corps à sa famille. "

Il attend qu'elle se relève et l'ombre va et soulève le corps de Rackam le balance comme un sac à patate sur ce qui était la monture du Lion. Puis il l'attache pour ne pas qu'il tombe. Il monte ensuite sur sa monture attrape dante par la bride et s'approche de la rebelle.

"Pour ça tu seras adulée et on érigera une statue à ton nom. Possible même que certains couards royalos t'écrivent pour te remercier. Tu es une héroïne Samsara Lyce. Félicitation."

Il incline la tête le sourire moqueur. Puis las ira emmener le corps sans vie du lion à sa famille.

_________________
avatar
Den Norske

Messages : 19
Date d'inscription : 25/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ce n'est qu'un au revoir.]

Message par Samsara Frost le Mer 26 Avr - 16:44

Elle reprend peu à peu son souffle, ne réalisant pas de suite, ne se rendant pas compte qu'elle venait de commettre un acte irréversible. Relevant un peu son buste, Samsara regarde l'homme sous son poids ne bougeant plus...une tâche rougeâtre allant en s'agrandissant, se formant sur le torse de Rackam Frost. Instinctivement se penche une dernière fois sur lui, allant murmurer dans un souffle encore saccadé à l'oreille de son ennemi...

Tu ne méritait pas de vivre, ni pitié, ni aucune dignité...quand à mon âme, soit, emmène la...mon heure venue... dans les profondeur des abîmes, des ténèbres je t'y retrouverait...pour continuer à te maudire pour l'éternité...la bas...je sais que tu m'entends encore...

Au moment ou relevant sa tête, la rebelle croise le regard de l'agonisant, alors, lui offre une dernière image, non pas seulement son visage, mais un sourire de satisfaction, un sourire de garce comme seule la Lyce savait les afficher. Mais, soudain des bruits, des voix autour de la scène meurtrière...puis la voix du bourreau...

Te voilà libre, et je dois emmener le corps à sa famille. Pour ça tu seras adulée et on érigera une statue à ton nom. Possible même que certains couards royalos t'écrivent pour te remercier. Tu es une héroïne Samsara Lyce. Félicitations "

Se relevant avec rapidité du corps inerte, n’ayant pas entendu le dernier souffle, mot sortir de la bouche du royalo, retirant la lame de la poitrine de sa victime avant de se redresser complètement, tout en fixant la chemise ensanglantée de l'homme, machinalement faisant quelques pas en arrière,la dague dans l'une de ses mains tenue fermement, puis déviant ses yeux vers l'acolyte, non sans cracher auparavant sur le corps de sa victime, une dernière phrase pour lui s'échappe d'entre ses lèvres...

De la part du CO...et surtout de Rose de Canabixas....

Puis un rictus en coin de lèvres, répond à l'autre moins que rien...

Qu'il aille pourrir en enfer ton royaliste ! J'en est rien à foutre d'être adulée ou remerciée ! Et encore moins de tes félicitations chien sans maître..inspire, expire...secoue la tête doucement...nos terres Angevines, et nous angevins sommes débarrassés de ce salopard qu'était ton maître, cela vaut nien plus que toutes récompenses aussi grande soit-elle....et les autres royalos s'il en reste, subiront la même fin !

Réalisait-elle ou pas que son pire ennemi était mort, vraiment mort à jamais, tuer de ses mains.

Pourtant une chose lui venait quand même l'esprit, d'une certaine façon il avait peut-être quand même gagné un peu, le Frost avait voulu mourir, maintenant les choses devenaient plus clair, plus limpides dans l'esprit de Sam. Mais finalement peu importait, la rebelle se sentait enfin amplement satisfaite et vengée des atrocités commises par cet homme sans cœur, sans une once d'humanité.

Un dernier regard vers les montures...avant de disparaître dans les ruelles des bas fonds, prenant juste le temps, quelques secondes pour balancer la dague dans un caniveau...à partir de là advienne que pourra...


_________________
avatar
Samsara Frost

Messages : 65
Date d'inscription : 25/04/2017
Localisation : Entre Les Mains Du Diable...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ce n'est qu'un au revoir.]

Message par Rackam Frost le Mer 26 Avr - 16:45

Tout va rapidement, il bascule en arrière et se tape le crane contre le pavé du parvis, Il laisse faire pourtant et ne retient pas le coup qui lui sera fatal. Sa poitrine se comprime et son souffle est coupé ... le lion respire difficilement et écoute une dernière fois la rebelle lui chuchoter...

Tu ne méritait pas de vivre, ni aucune dignité...quand à mon âme, soit, emmène la...mon heure venue... dans les profondeur des abîmes, des ténèbres je t'y retrouverait...pour continuer à te maudire pour l'éternité...la bas...

Il la regarde, il aimerait lui dire qu'il l'attendra là ou il fait plus chaud mais ses forces s'amenuisent. Il lui sourit, après tout elle venait de le libérer et à voir son regard elle semblait comprendre que c'était lui qui avait mené la barque.

Oui il avait voulu disparaître pour de bon, las de cette médiocrité et de cette vie faite de trahison en tout genre. Le Lion fermait ses yeux , il se sentait en paix. Il se sentait glisser dans ce bien être et il rouvrit les azurs une dernière fois pour voir la rebelle. Il inspira un grand coup et finit par dire


"Merci."

Il referme ses azurs enfin et ne fera plus attention à ce que la rebelle fera ou dira. De loin il entend l'ombre parler et Samsara lui répondre. Le Lion s’éteint avec ce sourire en coin comme un joli pied de nez, un truc que personne ne pourra comprendre. Il y a huit mois jour pour jour, Jax Black Frost s'éteignait en Anjou à cause d'une catin qui l'avait laissé tomber. Aujourd'hui le Lion allait retrouver son fils.

_________________
avatar
Rackam Frost

Messages : 75
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 44
Localisation : Prêt de ma rebelle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ce n'est qu'un au revoir.]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum